J'irai mourir sur vos terres
par (Libraire)
11 avril 2017

Au cœur de la Grande Dépression américaine, dans le Kentycky, deux familles d'agriculteurs tentent de survivre. Mais une étrange affaire entre la magnétique Juna et l’aîné des frères de l'autre famille vient perturber le fragile équilibre de ces cultivateurs de tabac : les garçons Baine s'exilent les uns après les autres, laissant leur mère seule et provoquant la ruine de la ferme familiale tandis que la famille Holleran vit avec sa malédiction et sa honte, lesquelles les conduisent eux aussi peu à peu à la ruine. Seize ans plus tard, la découverte d'un cadavre vient réveiller tout cela et prouver que le feu couvait encore entre ces deux familles.
Dans un remarquable travail de construction, le roman progresse par échos entre les deux époques. Ces échos invitent le lecteur à faire résonner les deux récits entre eux et peu à peu modifier le sens de ce qu'on vient de lire. Un très beau travail d'écriture qui installe peu à peu l'anxiété dans le cœur du lecteur car dans le monde de Lori Roy, tout est possible, surtout le pire !

Au fil des romans, Lori Roy ne cesse d'interroger la place de la femme dans la construction de la nation américaine, sa place dans cette société très machiste que sont les États Unis, comme on a pu le voir lors des Présidentielles américaines. Dans Les Secrets de Bent Road, on abordait la question des femmes battues, de la relative indépendance des femmes selon qu'elles vivent en ville ou à la campagne. Dans De si parfaites épouses, l'auteur évoquait le rôle social des femmes, la non-évolution de leur statut dans une société en pleine modernisation des années 60. Dans J'irai mourir sur vos terres, les femmes y apparaissent comme tentatrices, mères, déesses de la nature... et sont vénérées, craintes et sacrifiées au nom de la toute-puissance masculine. Plus qu'une auteure de polar, Lori Roy est une des très grandes plumes américaines contemporaines. Couverte de prix dans son pays, elle perce peu à peu chez nous.

La sonate à Bridgetower , (Sonata mulattica)

(Sonata mulattica)

Actes Sud

22,50
par (Libraire)
13 mars 2017

Sonate à Bridgetower

Ce roman historique est une balade dans l'Europe du XVIII° siècle : on part de Pologne pour arriver à Vienne, puis Paris et Londres, à la fois dans les Cours des Grands et dans les quartiers populaires. On suit le parcours d'un jeune prodige du violon, George Bridgetower, dont le père tente d'en faire le nouveau Mozart des cours européennes. A travers le destin du jeune musicien, Dongala aborde l'Europe noire du XVIII° siècle : vous croiserez le chevalier de Saint-George, Alexandre Dumas, Angelo Soliman,et George Bridgetower qui furent des grandes figures intellectuelles et culturelles des salons aristocratiques mais que l'Histoire a oublié ou a oublié de nous dire qu'ils étaient noirs...
Un très beau roman historique qui nous rappelle que notre histoire aussi métissée.

phare 23

Actes Sud

19,80
par (Libraire)
13 mars 2017

phare 23

Un roman de SF drôle mais qui aborde beaucoup de questions difficiles : le stress post-traumatique chez les vétérans, le spécisme, le pacifisme, la solitude, notre lien aux animaux... Un roman attachant qui se dévore d'un coup mais qui vous habite longtemps ; un roman qui ne cesse de vous surprendre, aussi bien dans les revirements de l'histoire que dans les thèmes abordés.
Seul petit bémol, la fin...

Silo
9,90
par (Libraire)
13 mars 2017

silo

La force de Howey est de s'adresser aussi à ceux qui n'aiment pas particulièrement la SF : pas de longues descriptions, il ne vous raconte que ce qui est utile pour votre compréhension, le reste est laissé à votre imagination.
Le monde qu'il nous décrit est certes parfaitement imaginaire mais il aborde néanmoins beaucoup de sujets qui traversent nos sociétés : la communication et ses moyens, la place centrale de l'informatique dans nos vies, le pouvoir officiel et le pouvoir réel...
En outre, ses personnages sont très attachants et l'absence de misogynie de son univers est assez rafraichissante dans un genre qui le fut longtemps beaucoup trop.

La vie secrète des arbres, ce qu'ils ressentent, comment ils communiquent

ce qu'ils ressentent, comment ils communiquent

Les Arènes

20,90
par (Libraire)
13 mars 2017

la vie secrete des arbres

Peter Wohlleben est un forestier allemand. Il a longtemps géré sa forêt de manière traditionnelle et puis un jour, il a découvert une souche qui survivait depuis des centaines d'années alors qu'elle n'avait plus les moyens de se nourrir elle-même vu qu'elle n'avait plus de feuilles depuis très longtemps. Il a alors découvert que les arbres s’entraident, que les arbres ne sont pas des unités juxtaposées mais que la forêt est une société : les arbres communiquent, ils ont une mémoire, ils ont des stratégies de défense globale envers leurs différents prédateurs...
Dans un style très facile d'accès, Peter Wohlleben nous ouvre les portes d'un monde inconnu et fascinant. Le monde de Wohlleben est tellement merveilleux qu'on pourrait se croire dans un roman de Tolkien. Amis randonneurs, lisez ce livre et vous ne randonnerez plus jamais comme avant !