Polaroïds / fictions courtes
EAN13
9782848051543
ISBN
978-2-84805-154-3
Éditeur
Sabine Wespieser Éditeur
Date de publication
Collection
Littérature
Nombre de pages
158
Dimensions
1 x 1 x 0 cm
Poids
186 g
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
POLAROÏDS. Polaroïds, donc : « se polariser » sur la texture même des choses. S’approcher, se pencher, donner sa place au minuscule. Mais, aussi, « polariser » les rapports que chaque chose entretient avec ses voisines : se déplacer, faire changer l’incidence de la lumière, donner sa place à l’intervalle. Dans l’économie – je veux dire le rythme de vie – de Marie Richeux, il s’agit, si j’ai bien compris, d’écrire chaque jour un récit en miniature, l’ekphrasis d’une seule image, l’état des lieux d’une seule situation, et de le transmettre presque aussitôt, façon d’en partager la jouissance, à la radio, par lecture interposée, la voix jouant ici le rôle du matériau polarisant permettant le « développement instantané » de l’image racontée.

Georges Didi-Huberman, extrait de la préface.

Les courtes fictions réunies dans ce recueil ont été choisies parmi celles que Marie Richeux écrit quotidiennement pour « Pas la peine de crier », l’émission qu’elle produit depuis 2010 sur France Culture. Chacun de ces textes, lu à l’antenne, entend faire naître une image progressivement, comme se révélait la photographie sur un Polaroid. La présente sélection (d’une soixantaine sur plus de six cents écrits au fil des jours), dans sa forme aléatoire et buissonnière, révèle sans conteste le tempérament d’un écrivain.

Née à Paris en 1984, Marie Richeux a grandi en banlieue. Elle a commencé très tôt à collaborer à France Culture, puis à FIP, tout en poursuivant ses études. Elle a laissé en suspens une thèse sur la transmission intergénérationnelle dans les familles ayant migré en France depuis le Maghreb, quand on lui a proposé l’animation d’une tranche quotidienne sur France Culture.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

30 octobre 2013

L'expérience de la beauté

Chaque jour de la semaine, « à l’heure du goûter », la voix délicieusement souple de Marie Richeux prend le contrôle de France Culture. Elle y produit et anime « Pas la peine de crier », un beau cadeau pour ...

Lire la suite

30 septembre 2013

Marie Richeux écrit quotidiennement de courtes fictions pour "Pas la peine de crier", l'émission qu'elle produit depuis 2010 sur la radio France Culture. Ses textes, lus à l'antenne, entendent faire naître une image progressivement, comme se révèle la photographie sur ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Marie Richeux
Plus d'informations sur Georges Didi-Huberman