UN BON FERMIER
EAN13
9782355580673
ISBN
978-2-35558-067-3
Éditeur
HongFei Cultures
Date de publication
Collection
HORS COLL
Nombre de pages
40
Dimensions
30 x 24 x 0 cm
Poids
488 g
Langue
français
Langue d'origine
chinois
Fiches UNIMARC
S'identifier

Un Bon Fermier

De

Illustrations de

Traduit par

HongFei Cultures

Hors Coll

Indisponible

Ce livre est en stock chez 2 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Un Bon fermier

Textes de SU Dongpo, illustrations de SARA

éditions HongFei Cultures, hors collection

L’ESPRIT DU LIVRE – Avec les images créées par Sara, et ainsi bercé par le rythme, les bruits et les mouvements de la nature, on suit pas à pas un paysan venu réveiller en douceur une terre laissée en friche depuis dix ans. Attaché à une culture respectueuse de l’environnement, il est attentif aux conseils des anciens.

À l’issue de la lecture, on découvre qu’on vient de parcourir un poème chinois du XIe siècle d’une incroyable fraicheur et d’une grande modernité.

La fin du livre offre une « Petite leçon d’agriculture écologique, d’hier et d’aujourd’hui » et la reproduction du texte original de soixante caractère chinois.

LE MOT DE L’ÉDITEUR – Les images de Sara, réalisées en papier déchiré, laissent voir texture et structure et évoquent l’espace. La palette douce et variée des couleurs suggère les heures et les saisons, et renforce le charme sensuel de ce travail. Pleines de force et de subtilité, les images sont aussi puissantes que le texte de SU Dongpo est sobre et élégant.

L’AUTEUR – SU Dongpo (1037-1101) est le type même du lettré chinois, engagé, esthète raffiné, musicien, maître en peinture et calligraphie et, plus que tout, poète. Originaire de la province du Sichuan, il est issu d’une famille qui passa en une génération de la culture de la terre aux palais. Lui, le mandarin, parle d’or lorsqu’il évoque « Un bon fermier ».

L’ILLUSTRATRICE – SARA est auteur et illustratrice d’albums jeunesse, depuis 20 ans. Nombre de ses livres sont sans texte ; ses images, qui utilisent le papier déchiré, requièrent l’attention du lecteur et le conduisent à écouter ses émotions. Quand elle ajoute du texte, c’est pour qu’il soit, dit-elle, « une rampe à laquelle s’accrocher pour descendre l’escalier qui conduit à ses émotions profondes. » Lorsqu’elle sert un texte, Sara lui donne un corps et offre au lecteur l’étrange sensation d’entendre les bruits des mots : ici le pas de l’homme, là l’envol du corbeau, plus loin le délicat frôlement d’une herbe haute par les ailes de la libellule.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Sara
Plus d'informations sur Chun-liang Yeh