Histoire de ma fuite, histoire de ma fuite
EAN13
9782823601145
ISBN
978-2-8236-0114-5
Éditeur
Éditions de L'Olivier
Date de publication
Collection
Olivius
Nombre de pages
144
Dimensions
24 x 17 x 0 cm
Poids
484 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Histoire de ma fuite

histoire de ma fuite

D'après l'œuvre originale de

Adapté par

Éditions de L'Olivier

Olivius

Offres

Casanova s'illustre

Une adaptation de L’Histoire de ma fuite des prisons de la République de Venise qu'on appelle les Plombs, récit dans lequel Giacomo Casanova relate en français l’unique évasion que la prison des plombs connue, celle de l’auteur qui y fut détenu quatorze mois à partir de 1756 pour libertinage, athéisme, occultisme et appartenance maçonnique.

Giacomo Nanni est né en 1971 en Italie, à Rimini, petite ville balnéaire où il réside encore aujourd’hui. Après avoir étudié le dessin animé à l’École du Livre d’Urbino, il publie sa première bande dessinée en 1996 dans la revue «Mano», (Six dessins pour Un Voyage en Grande Garabagne, d’après Henri Michaux). Depuis 2004, il fait partie du groupe de dessinateurs réunis autour de l’audacieuse revue «Canicola» (primée à Angoulême en 2008), qui incarne avec brio la nouvelle garde de la bande dessinée italienne. Il remporte en 2005 le «Prix de la meilleure histoire courte» au festival de Lucca pour La plus belle chose, qui deviendra un chapitre de son premier livre, Le garçon qui cherchait la peur, publié en Italie en 2006 et présenté en France dans une édition totalement nouvelle.

Les livres s’enchaînent, parmi lesquels la trilogie Chroniquettes, véritable manifeste de minimalisme improvisé quotidiennement sur internet dont le premier volume a été traduit chez Cornélius. Depuis 2011, il réalise des bandes dessinées et des animations inspirées de faits-divers pour le site italien Ilpost.it. Ne cessant jamais de remettre en jeu ses acquis et cherchant avec rigueur de nouvelles voies, Giacomo Nanni s’impose comme l’un des auteurs les plus excitants de la nouvelle bande dessinée italienne.
S'identifier pour envoyer des commentaires.