Comment la culture vient aux enfants, Repenser les médiations
EAN13
9782724638400
ISBN
978-2-7246-3840-0
Éditeur
Presses de Sciences Po, Ministère de la Culture – Département des études, de la prospective et des statistiques
Date de publication
Collection
Coéditions
Nombre de pages
576
Dimensions
21 x 13,8 x 1,5 cm
Poids
330 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comment la culture vient aux enfants

Repenser les médiations

Presses de Sciences Po, Ministère de la Culture – Département des études, de la prospective et des statistiques

Coéditions

Offres

Cet ouvrage est issu d'une recherche collective financée par le ministère de
la Culture (département des études, de la prospective, des statistiques et de
la documentation), et réalisée par une équipe de chercheuses et chercheurs
sous la direction de Florence Eloy: Stéphane Bonnéry, Samuel Coavoux, Rémi
Deslyper, Frédérique Giraud, Tomas Legon, Muriel Mille et Véronique Soulé.

Comment la culture vient-elle aux enfants? Les discours sur la transmission
culturelle relèvent souvent de deux registres antagonistes. Les enfants sont
tantôt dépeints comme les victimes des industries culturelles, supposées à
l'origine d’une aliénation d’autant plus grande que le jeune âge de ce public
le priverait de défenses cognitives, tantôt comme des consommateurs de biens
culturels autonomes et libres. À l’ère numérique, cette polarisation des
discours est plus forte que jamais.
Pour ouvrir le débat, cet ouvrage s’intéresse aux nombreux processus de
médiation qui s’exercent tout au long de la chaîne allant des producteurs
culturels jusqu’aux enfants. Pour mieux les identifier, il prend le parti de
faire dialoguer des offres culturelles très différentes, de la série télévisée
à succès à l’édition jeunesse en passant par les musées, les théâtres pour
jeune public, les orchestres d’enfants et les actions des cinémas art et
essai.

L’enquête souligne que ces processus de médiation dépassent largement le champ
de la médiation culturelle institutionnelle et existent également au sein des
industries culturelles ainsi que dans les familles et les groupes de pairs.
Elle révèle en outre les réappropriations et ajustements permanents que les
enfants effectuent par rapport aux cadrages qui leur sont proposés par les
différents médiateurs. Ce faisant, elle questionne la pertinence de frontières
considérées parfois comme infranchissables, notamment entre champs marchand et
non marchand, pour mettre en perspective le processus de médiation qui se
produit dans tous les cas.
S'identifier pour envoyer des commentaires.