Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte
EAN13
9791093835501
ISBN
979-10-93835-50-1
Éditeur
Hauteville
Date de publication
Collection
HAUT.P.FICTION
Dimensions
17 x 11 x 1 cm
Poids
228 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ne te sens pas obligé de me lire simplement parce que je suis morte

De

Hauteville

Haut.P.Fiction

Offres

« Je me fiche d’adorer le sucre et d’avoir des grosses cuisses. Je me fiche de dire trop de gros mots, de ne recycler que quand ça me chante. Je me fiche d’avoir les dents de travers – je n’ai plus un poil sur le caillou, alors je ne suis plus à ça près. Je me fous de tout ça, parce que je suis toujours là. » 

Quand Iris meurt, emportée par une maladie à l’âge de trente-trois ans, son collègue et ami Smith ne s’en remet pas. Tout compte fait, sans jamais oser se l’avouer, il était peut-être amoureux d’elle. Trop tard. Il découvre alors qu’avant de tirer sa révérence, elle a tenu un blog dans lequel elle raconte sa fin de vie avec beaucoup d’humour. Et Smith a une mission  : publier ce témoignage. Mais pour exaucer la dernière volonté d’Iris, il doit d’abord obtenir l’accord de sa sœur, Jade, qui n’arrive pas à faire son deuil. Ces deux-là n’ont-ils pas plus en commun que le souvenir de celle qu’ils ont perdue  ?

À travers une succession de mails, de billets de blog et de textos, se dessine une comédie romantique aussi drôle qu’émouvante.
 

«  Le premier roman de Mary Adkins est une merveille. Je l’ai lu d’une traite, le sourire aux lèvres, même quand je n’étais plus capable de retenir mes larmes. Cette pépite résonnera en vous bien au-delà de la dernière page.  »  Val Emmich
S'identifier pour envoyer des commentaires.