Le Horla - Le Horla

Le Horla - Le Horla

Guillaume Sorel

Rue de Sèvres

  • Une belle découverte !

    Guillaume Sorel nous offre ici une adaptation du Horla, texte de Guy de Maupassant. Le narrateur se sent épié, oppressé. Il ressent une présence à ses côtés, alors même qu’il n’y a rien. Rien de visible en tous cas. Il en perd vite le sommeil, cherche vainement à comprendre puis à combattre cette force invisible. Si au début, il cherche des causes rationnelles à ce qui lui arrive, petit à petit il sombre dans la folie jusqu’à commettre l’irréparable. Une histoire très prenante et très oppressante.

    La mise en images de Guillaume Sorel est magnifique. Les dessins sont précis, soignés comme je les aime. Le choix des couleurs est également très significatif. On passe progressivement de couleurs claires à des couleurs de plus en plus sombres. Ce qui donne à l’ensemble un côté inquiétant.

    En conclusion, une bande dessinée que je ne peux que vous recommander. C’est un vrai plaisir à lire, les illustrations étant tout simplement superbes. De plus, la descente en enfer du narrateur est très bien mise en images.