VIE HANTEE D'ANYA (LA)

Vie hantee d'anya (la)

Vera Brosgol

Rue de Sèvres

  • 11 octobre 2019

    Conseillé par la Librairie Sorcière Librairie Libr'Enfant

    Quelques mois après la publication de Un été d’enfer, un récit de souvenirs doux-amers de colonie de vacances (partiellement autobiographique), les éditions Rue de Sèvres ont la très belle idée de rééditer le premier roman graphique de Vera Brosgol, paru aux États-Unis en 2011 et une première France en 2013 chez Altercomics. Cette fois, nous suivons Annushka Borzakovskaya (Anya), jeune fille émigrée russe impopulaire dans son collège qui, à la suite d'une chute dans un puits, se retrouve nez à nez avec le fantôme d'Emily, une fille de son âge… mais décédée quatre-vingt-dix ans plus tôt! Anya se lie d'amitié avec Emily (elle lui apporte son aide pour tricher aux contrôles ou pour approcher le garçon qui lui plait...) mais très rapidement le ton change et sa spectrale amie devient encombrante, intrusive et incontrôlable, amenant Anya à découvrir la vérité sur la mort d'Emily. Par petites touches progressives, la narration vire d’une chronique adolescente plutôt classique vers un thriller inquiétant et effrayant. Pour illustrer ce bel album, Vera Brosgol a dessiné tout en bichromie avec pour unique teinte le pourpre-bleu permettant subtilement de passer en une vignette de la légèreté, l'humour, à l’horreur. La vie hantée d'Anya est parfaitement rythmé, dynamique et magnifiquement dessiné. Cette bande dessinée est une merveilleuse exploration de l'identité, de l'importance de rester fidèle à soi-même et à ses choix. — Librairie Libr'Enfant


  • par
    4 septembre 2019

    Anya d'origine russe vit avec son petit frère et sa mère aux États-Unis. Son désir le plus grand est d'être acceptée dans son lycée malgré ses origines, sa difficulté à se faire des amis et ses rondeurs. Un jour, elle tombe dans un puits dans lequel elle trouve un squelette et le fantôme d'icelui, une jeune femme Emily, morte 90 ans plus tôt. Lorsqu'Anya est secourue deux jours plus tard, Emily la suit, l'aide à avoir de bonnes notes et à rencontrer le beau Sean. Mais bientôt Emily devient trop présente.

    Cet album est le premier de Vera Brosgol, déjà paru en France chez Altercomics en 2013 sous le titre "Le fantôme d'Anya". Il a été écrit et dessiné avant le très bon "Un été d'enfer", que j'ai beaucoup aimé ainsi que les autres lecteurs de la maison, de tout âge.

    Cet album est très différent et lorgne vers le fantastique avec cette histoire de fantôme peut-être pas si gentille qu'elle paraît. L'histoire est bien menée et malgré mon âge décalé des préoccupations adolescentes, elle m'a plue et même franchement intéressé jusqu'au bout, ce qui est rarement le cas avec les histoires où les ados sont les héros.

    Le dessin augmente le plaisir de lecture, tout en noir blanc gris. Beaucoup de visages très expressifs, de gros plans avec de grands yeux, peu de paysages, de décors. En fait, cet album est une vraie merveille, de celle que l'on partage dans toute la famille et dont on parle. "Un été d'enfer" a eu cet effet, "La vie hantée d'Anya" aura le même.