Le Lagon noir

Arnaldur Indridason

Points

  • Conseillé par
    16 septembre 2017

    La saga Erlendur

    Arnaldur Indridason continue d'étoffer la saga Erlendur en voyageant dans le temps. Son dernier roman, « Le Lagon noir » , est situé en 1979 : le fameux flic islandais a quelques années de plus que dans « Les nuits de Reykjavik », qui retrace ses débuts dans la police, mais une trentaine de moins que dans « Etranges rivages », où sa quête d'adulte torturé trouve son aboutissement.

    A la manière d'un peintre enchaînant indéfiniment les variations d'un portrait à partir d'une même esquisse, l'auteur affine par petites touches la personnalité de cet homme mélancolique et dépressif, qu'il avoue devoir supporter comme un colocataire difficile à vivre. La chronologie linéaire importe peu. Chaque livre vient prolonger les acquis du précédent et préparer les enseignements du suivant.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u